Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Toshiba SD-1000

2 novembre 2000


Vive les loisirs numériques mobiles !

Toshiba n'en finit plus d'innover. Cette fois-ci, il s'agit de la sortie prochaine d'un lecteur de DVD de type discman aux caractéristiques totalement inédites, pour ne pas dire révolutionnaires : le SDP-1000.

Le SDP-1000 sera en effet la toute première plate-forme portable à adjoindre au visionnage des DVD Vidéo la lecture des DVD & CD-Rom. Les possibilités offertes par ce lecteur pluridisciplinaire s'en trouvent démultipliées, l'utilisateur pouvant jongler à sa guise avec l'ensemble des formats actuellement disponibles, tant dans l'audio/vidéo que dans le domaine informatique, à savoir :

CD / DVD / VCD / CD-R/ DVD-Rom et CD-Rom (ces deux derniers supports nécessitent néanmoins l'ajout d'une interface PC de type "ATAPI" afin de pouvoir connecter l'appareil à un ordinateur portable, transformant le SDP-1000 en un drive DVD/CD-Rom à part entière).

Techniquement impressionnant, le portable Toshiba devrait également être le premier du type à employer la technologie "Progressive Scan" ColorStream PRO propre au constructeur. Sous ce terme abscons se cache un procédé de désentrelacement des trames vidéo, optimisé dans le but de fournir une image de 480 p à la définition et à la chroma sublimées, les divers artefacts qu'un tel reformatage pourrait générer étant pour leur part gentiment éconduits.

L'écran miniature intégré au SDP-1000 permet de visionner le signal vidéo, par ailleurs disponible via les sorties composantes YUV du lecteur (reste que l'on peut craindre une fois encore une restriction à la norme NTSC....). Quant aux traditionnelles sorties composite et S-Vidéo, elles sont bien entendu également de la partie.

L'écran, est basé sur une matrice polySilicon TFT d'une définition de 800 x 640, le format adopté étant "évidemment" le 16/9e. Toshiba se targue en outre d'offrir une image nettement plus naturelle que celle rencontrée sur la majorité des appareils du genre. Notons au passage que le fonctionnement en progressive scan présente l'avantage de minimiser la fatigue visuelle engendrée dès lors que l'on regarde un film en entier sur un écran de seulement quelques centimètres de diagonale.

La section sonore intègre une paire de haut-parleurs stéréo, couplée à une prise jack (avec contrôle de volume) pour le raccordement d'un casque standard. Dans ce dernier cas, un mode DSP "enhanced surround" est disponible, permettant de donner l'illusion d'une restitution multi-canaux.

A l'instar de ces aînés de salon, le petit SDP-1000 dispose d'une compatibilité totale avec l'ensemble des formats Dolby et DTS, lesquels peuvent être dirigés vers un amplificateur audio/vidéo externe, via les sorties numériques optique et coaxiale.

L'autonomie indiquée de l'appareil est de 140 minutes, soit un niveau d'endurance honorable qui sera assuré par une batterie au lythium haute performance.

Disponible depuis le mois de novembre aux Etat-Unis au prix de 1600 US$ (12500 francs environ), le SDP-1000 s'inscrit avec brio dans la stratégie commerciale de Toshiba, qui vise à offrir au consommateur le bénéfice des tous derniers raffinements de l'audio-vidéo numérique, à tout moment et en tout lieu.


© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS