Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

La 3D sans-lunettes au cinéma : on y arrive!

21 août 2012


Depuis son invention, la 3D au cinéma tente de se rendre plus convaincante au fil des évolutions technologies. Cependant et même aujourd’hui, elle nécessite d’agaçantes lunettes pour fonctionner.

Une équipe de chercheurs sud-coréenne travaille actuellement sur un appareillage optique pour permettre la projection en 3D sans-lunettes. Si les téléviseurs 3D sans-lunettes existent déjà, ce n’est pas le cas en projection! La technologie nouvellement développée serait manifestement peu onéreuse à mettre en place…

Actuellement, la technique la plus employée est dite “passive” ou “polarisé”, et repose sur la caractéristique de la lumière à onduler de gauche à droite, de haut en bas, et plus généralement dans toutes les directions. Deux projecteurs (ou un seul si l’on utilise un module Volfoni) sont utilisés et polarisés différemment, et deux images avec un léger décalage correspondant à l’écartement des yeux sont projetées. Des lunettes se chargent ensuite de “diriger” la bonne image sur le bon oeil.

3D sans-lunettes3D sans-lunettes

L’utilisation de deux projecteurs (tout comme celle de lunettes par le spectateur) est quelque peu contraignante, alors les spécialistes ont essayé diverses méthodes pour créer un rendu 3D avec un seul projecteur et sans lunettes. La nouvelle technique porte le joli nom de “barrière de parallaxe”, et est utilisée pour certains écrans 3D auto-stéréoscopiques. Son effet est similaire à celui d’un store vénitien.

L’équipe sud-coréenne utilise dans son procédé cet effet de stores vénitiens, couplé à un module polarisant qui stoppe la lumière une fois qu’elle a rebondit sur l’écran. L’écran est recouvert d’un traitement connu sous le nom de “filtre retardant quart-d’onde”, qui change la polarisation de la lumière une seconde fois.

Lorsque la lumière passe du stade polarisée ou non, un décalage entre les deux images est créé, donnant ainsi un effet 3D sans forcer le spectateur à porter des lunettes.

Une nouvelle méthode est à l’étude et se base sur un réseau de micro-lentilles.



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS