Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

MSB Analog DAC et SWSpeakers Magic Flute : écoute sur le salon High End de Munich

23 mai 2012


Sur le salon High End de Munich on pouvait trouver des réalisations singulières, comme les SWSpeakers Magic Flute. Déroutantes au premier contact, elles sont pourtant très performantes…

L’écoute était réalisée ici avec les-dites enceintes Magic Flute, et une chaîne complète MSB comprenant le tout dernier Analog DAC. En amplification, on trouvait du matériel de très bonne facture, les amplificateurs de puissance de 200 Watts en Classe A S200 du constructeur. En sources, nous avons utilisé notre ordinateur en USB doté du logiciel BitPerfect, ainsi qu’un lecteur CD de la série IV MSB.

msbmsb

Écoute sur CD

Le grain de voix est ici exceptionnel, rauque ou d’une douceur infinie selon le timbre de l’interprète. Le registre de la voix semble être pris en charge par un haut-parleur dédié (chaque enceinte en dispose de quatre), ce qui peut aider à avoir une bonne cohérence sur certaines fréquences.

Sur les morceaux qui nous ont été soumis, nous avons noté une cohérence spatiale loin d’être exceptionnelle, mais avec toutefois une bonne distinction entre les instruments ou interprètes.

magic flutemagic flute

Autre point notable, l’aigu chirurgical qui fourmille de détails, tant et si bien qu’il donne l’impression d’être artificiel et de “croustiller”.

Écoute via ordinateur

Lors de cette écoute, nous avons eu l’occasion de passer nos morceaux de référence dans une configuration optimale. En effet, notre logiciel BitPerfect, qui se greffe à iTunes, permet de passer outre le “noyau” du système d’exploitation de notre Mac qui a tendance à dénaturer le son.

msbmsb

Sans rentrer dans les détails (nous avons passé plus d’une heure à écouter), on note que la restitution prend de l’ampleur et de la vérité à volume sonore élevé. Le spectre torturé des enceintes reprends de l’assise, avec une restitution magnifique de tous les registres. La spatialisation est concrète et fait apparaitre les instruments dans la pièce, avec nous. Exception faite de l’orgue d’Iver Kleive, mais les chœurs de notre Cantate Domino (exceptionnel enregistrement HD) paraissaient prendre leur juste dimension.

Terminons par une précision de taille: ces enceintes ont une véritable capacité à retranscrire une émotion. Enfin un seul point négatif demeure: le manque d’ampleur lié à l’utilisation massive du carbone dans la construction des enceintes, qui a tendance à ôter un peu de vivacité.

msb usine a gazmsb usine a gaz


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS