Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

OLED : petit point sur le futur de l'affichage d'images

28 novembre 2011


La technologie OLED est perçue par la plupart des analystes et les consommateurs l’ayant vu fonctionner comme le successeur du Plasma, et surtout du LCD.

Généralités

Un écran OLED emploi un panneau d’affichage OLED, pour Organic Light Emitting Diodes. Ces panneaux:

  • sont plus écologiques (moins d’énergie consommée et pas de métaux lourds)
  • offrent une meilleure reproduction des couleurs
  • offrent un meilleur contraste
  • présente une vitesse de rafraichissement plus importante

Les panneaux OLED sont fabriqués en plaçant un mince film de matière organique (très souvent du carbone) entre deux conducteurs. La matière ainsi traversée par un courant produit une brillante lumière. Une dalle d’écran OLED émet, à l’instar du plasma, sa propre lumière et ne requiert donc pas de rétroéclairage. Ils sont de fait très fins, le LG EL9500 ne mesure que 1.7 mm d’épaisseur et on a vu des prototypes de seulement 0.3 mm d’épaisseur!

Le cas Sony

Sony a été, avec son XEL-1, le premier fabricant d’écrans OLED commercialisés. D’avantage une vitrine technologique qu’un véritable téléviseur commercial, le XEL-1 était cher (2 500% aux US, 4 000€ en France), et petit (11 pouces de diagonale). Il était cependant très fin (3 mm) et proposait une reproduction des couleurs jamais vu.

Selon Sony, la production a été arrêtée.

Sony XEL-1Sony XEL-1

Le LG EL9500

Bien plus tard que le pionnier japonais, le coréen LG a lancé le EL9500, un écran OLED plus intéressant que le Sony par sa diagonale de 15 pouces, et son prix inférieur, 1 999€. Il est par ailleurs toujours produit.

Sa résolution n’est pas HD (1366 × 768 pixels), car il est difficile de produire des écrans OLED (et autres) de haute résolution dans de si petites tailles. Son contraste est de 100 000:1 (natif!), et il ne mesure que 1.7 mm d’épaisseur.

LG EL9500LG EL9500

Le futur de l’OLED

L’annonce la plus intéressante est celle de LG, qui prévoit de commercialiser un écran OLED de 55 pouces à l’horizon 2012. LG, par ailleurs, investit massivement dans l’OLED à hauteur de 2.8 milliards de dollars.

D’autres acteurs font entendre leur voix, comme le fabricant de dalles AU Optronics, qui affirme que les prix ne seront pas abordables avant 2014.

Samsung pour sa part a ouvert une nouvelle usine dédiée à la fabrication d’écrans OLED de moyennes diagonales.

Les Japonais ne sont pas en reste puisque l’entité Japan Display, formée par l’INCJ (Innovation Network Corporation of Japan, organisme créé suite à la crise économique de 2008 et qui compte comme partenaires Panasonic ou encore Sharp), Hitachi, Sony et Toshiba, compte oeuvrer activement sur le OLED.

Une technologie en stand-by?

  • Sony se concentre actuellement sur les moniteurs OLED professionnels, comme le BVM-E250 (30 000$ pour 25 pouces!).
  • LG pour sa part commercialise le petit EL9500, mais rien de très intéressant pour le consommateur.
  • Samsung prévoit d’ouvrir une usine pilote, mais reste plutôt silencieux suite à son annonce portant sur la résolution du défit technique de la production de grandes dalles.
  • Panasonic fait équipe avec Sumitomo, mais est également très silencieux.
  • Epson envisage sans surprise de se lancer dans les écrans OLED… imprimables.

Les autres applications de l’OLED

Les prototypes ayant des applications diverses et variées fleurissent, comme un modèle Sony enroulable qui ouvre la porte à des produits peut être pas enroulables eux-même, mais du moins flexibles.

Le grand marché de l’OLED concerne les smartphones et appareils photo, très souvent Samsung, équipés de petits écrans AMOLED (OLED sauce Samsung).



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS