Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Comprendre la 3D : comment passer d’une vision naturelle du relief à une reconstruction synthétique du relief ? -3

9 août 2011


Avec quel matériel peut-on réaliser des films en 3D ?

On le sait, l’image en relief ne date vraiment pas d’aujourd’hui. Si maintenant nous remplaçons nos images fixes par des images animées prises à l’aide de deux caméras dont les objectifs sont espacés de 6,5 cm, nous pourrons projeter des scènes cinématographiques en relief. Il existe deux méthodes principales pour le montage des caméras sur leur support réglable appelé « rig » par les professionnels. La première méthode est un montage côte à côte. Les deux caméras sont placées sur un même plan avec les axes optiques parallèles. On préfèrera ce type de montage « side by side » pour le tournage de plans larges. Pour les plans serrés on utilise un montage qui permet de faire varier le décalage des axes des caméras jusqu’à 0 mm (mise en coïncidence). L’obtention de faibles entraxes est nécessaire pour filmer de près. Les deux caméras sont montées dans le même plan vertical, l’une étant disposée horizontalement, l’autre verticalement soit en haut, soit en bas. Un miroir dichroïque conçu pour que chaque caméra reçoive la même quantité de lumière réfléchit l’image de la scène vers la caméra verticale, et la transmet vers la caméra horizontale.

Montage-side-by-side_1Montage-side-by-side_1
Schéma d’un montage stéréoscopique « côte à côte ». Sur la partie gauche les caméras sont disposées avec leurs axes optiques parallèles. Cette disposition est utilisée pour les très grands écrans (Imax). Sur la partie droite on voit qu’il est possible de jouer sur l’écartement des caméras et sur la convergence de leurs axes optiques (vergence). On utilise ce type de réglage pour des écrans plus petits, cinéma, télévision, afin d’éviter des effets de jaillissements trop marqués et fatigants à la longue dès lors que l’observateur est plus proche de l’écran.

prise de vue s 3Dprise de vue s 3D
Lorsque l’on a besoin d’avoir une distance interaxiale faible pour une prise de vue en plan rapproché, on utilise de préférence le montage avec miroir. A droite la position dite zénithale. A gauche la position dite « grue » permet de filmer des plans en étant près du sol.

Il existe aussi des caméras binoculaires, appelées aussi caméras intégrées. Ces caméras sont beaucoup plus simples à régler mais ont pour inconvénient de n’avoir souvent qu’un seul réglage d’écart interaxial, ce qui en limite les champs d’application. On trouve dans cette famille des caméras professionnelles et semi-professionnelles, ainsi que quelques caméscopes grand public qui commencent à apparaître sur le marché.

Camera-3D-Miroir_1Camera-3D-Miroir_1
Exemple de système rig avec miroir dichroïque. Les deux caméras sont des caméras Sony. Le miroir semi-réfléchissant est disposé dans la « boîte » marquée « Freestyle Rig ».

petit syst propetit syst pro
Exemple de petit système professionnel à miroir semi-réfléchissant.

Dimension-3D_2Dimension-3D_2
Sur cette photo on peut voir deux petites caméras montées côte à côte. En raison de leur faible dimension il est facile sur ce dispositif de parvenir à une distance interaxiale faible pour filmer des plans rapprochés.

Dimension-3D_4Dimension-3D_4
On a ici une configuration avec deux caméscopes professionnels XHG1 de chez Canon montés sur un rig à miroir semi-réfléchissant.

Dimension-3D_9Dimension-3D_9
Caméra 3D binoculaire : le caméscope intégré semi-pro AG-3DA1 de Panasonic.

Sony-HDR-TD10_3Sony-HDR-TD10_3
Handycam 3D HDR-TD10E de Sony qui filme en relief au format full-HD 1920×1080p.

Comprendre la 3D : la 3D une histoire à rebondissements -1
Comprendre la 3D : la 3D une histoire à rebondissements -2
Comprendre la 3D : la 3D une histoire à rebondissements -3
Comprendre la 3D : la 3D une histoire à rebondissements -4
Comprendre la 3D : structure de l’œil et image numérique -1
Comprendre la 3D : structure de l’œil et image numérique -2
Comprendre la 3D : structure de l’œil et image numérique -3
Comprendre la 3D : structure de l’œil et image numérique -4
Comprendre la 3D : comment passer d’une vision naturelle du relief à une reconstruction synthétique du relief ? -1
Comprendre la 3D : comment passer d’une vision naturelle du relief à une reconstruction synthétique du relief ? -2



© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS