Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Festival de Cannes 2011 : de quelques grands rôles

21 mai 2011


Il ne faudrait pas que l’interprétation saisissante de Sean Penn en chanteur rescapé de la new wave dans This must be the place de Paolo Sorrentino fasse oublier d’autres acteurs tout aussi méritants.

Si Sean Penn semble très à l’aise dans sa composition de pop star névrosée, son rôle à l’américaine, aux limites du cabotinage, semble plus destiné à lui faire remporter un oscar qu’une palme d’interprétation.

Sean PennSean Penn

Cette année, les prétendants à la récompense suprême sont nombreux : Michel Piccoli en pape saisi par le doute, Brad Pitt en père de famille autoritaire, André Wilms en cireur de chaussures philosophe, Vincent Lindon filmé par Alain Cavalier entre fiction et documentaire, Jean Dujardin, artiste suffisant mais sans parole ou encore Antonio Banderas en chirurgien déviant.

Du côté des actrices, Kirsten Dust et Charlotte Gainsbourg sont d’ores et déjà disqualifiées. La faute au dérapage de Lars von Trier sur Hitler lors de sa conférence de presse. Trois actrices ont vraiment dominé la compétition : Cécile de France pour sa bonté touchante, Jessica Chastain pour sa partition de mère courage et Elena Anaya pour son rôle de cobaye androgyne.

Les pronostics pour l’attribution de la Palme d’or ? La revue britannique Screen a convié dix critiques du monde entier pour noter les films de la compétition. A ce jour, Le Havre de Aki Kaurismaki fugure en tête, talonné par Le gamin en vélo des frères Dardenne, suivi à niveau égal par The Artist de Michel Hazanavicius et The Tree of Life. Le Film Français, qui réunit exclusivement des journalistes hexagonaux, pronostique le classement suivant : Habemus Papam, Le Gamin au vélo et Le Havre. Résultat des courses ce dimanche 22 mai à 19h30.



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS