Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

JVC-DLA X9 : compte rendu de la première présentation presse du projecteur 3D grand-public

9 novembre 2010


JVC présentait aujourd’hui à la presse ses DLA-X3, X7 et X9, vidéoprojecteurs D-ILA (LCoS) compatibles 3D.

En démonstration, sur un écran de 3m60 de base et à une distance de projection de 7 mètres (une manipulation osée avec un “petit” projecteur"), on retrouvait le DLA-X9, affichant 1 300 lumens de luminosité au compteur, soit 400 de plus que l’ancienne gamme, et un contraste natif de 100 000:1, soit un record mondial. Pour parvenir à ce chiffre, ont notamment été améliorés les filtres de polarisation, contenant des milliers de micro-fils d’aluminium laissant passer ou pas la lumière selon l’orientation des ondes lumineuses.

Les conditions de démonstration étaient simples: le produit était une pré-série, juste sorti de la boîte. Les différents modes (Film, Cinéma, Animation, Scène, 3D, THX) étant juste utilisés à bon escient selon le type de contenu projeté.

JVC DLA-X9JVC DLA-X9

Si l’on souhaite aller plus loin, le DLA-X9 (ainsi que le DLA-X7 et son contraste moindre) propose un menu de calibration ISF, de niveau C3 pour les installateurs professionnels. Un accès à une calibration plus simple mais très complète est toutefois possible, avec un réglage sur 7 axes: en plus des couleurs primaires et secondaires, on peut jouer avec le réglage du orange pour affiner le rendu des tons chair.

Les festivités sont ouvertes en 2D avec la projection d’un opéra, La Flûte Enchantée (en version allemande, Die Zauberflöte donc), avec une reine de la nuit sur-maquillée pour que l’on apprécie la restitution du teint des personnages l’entourant. La couleur de la peau est d’une extrême précision, et les nuances aux deux extrémités du spectre lumineux sont bien perceptibles.

On continue avec une scène sombre du film “Iron Man 2”, censée nous faire la démonstration des capacités du DLA-X9 à restituer les nuances dans le gris sombre/noir. En effet, disposant d’un contraste non dynamique (pas d’iris, pas de bidouillage électronique) les noirs ne sont pas bouchés en cas d’image foncée. La quantité de micro-informations fourmillant dans les teintes sombres est hallucinant, et fait même mieux que le DLA-HD750 sur la scène de la voiture de nuit dans “Million Dollar Baby”. Un vrai challenge!

Une seconde séquence du film “Iron Man 2” était présentée afin de mettre en exergue le traitement vidéo (compensation de mouvement) 200 Hz Clear Motion Drive, sur une course de voiture. Le DLA-X9 (et à fortiori les autres modèles de la gamme) s’en tire très bien même si l’on déplore quelque saccades lors de l’entrée dans le champ d’objets (en l’occurrence des voitures). L’image est très fluide, naturelle, les mouvements ne font pas exagérés, artificiels, et n’ont pas cet effet “film X” que l’on reproche à bien de traitement vidéos.

La 3D entre en jeu. La première séquence, encodée en side-by-side, illustre une tortue qui nage en 3D et ne présente que peu d’intérêt. La seconde en revanche, concert de U2 (morceau Sunday Bloody Sunday), nous a sincèrement plus excité la rétine (et les oreilles). Filmé nativement en 3D, ce live montre un étagement des plans dans l’espace gigantesque mais pas exagéré, avec une notion de profondeur bien marquée. Le DLA-X9 semble mieux de débrouiller qu’un système professionnel à double projecteur sur ce clip…

On passe un cran au dessus en qualité d’image (un GROS cran) avec le Blu-ray 3D “Grand Canyon Adventure: River at Risk” affiché au format Blu-ray 3D donc, en frame packing ou séquentiel. Le piqué de l’image, même en 3D, est affolant (merci la nouvelle optique!). Le moindre micro détail est perçu, malgré l’affichage simultané de deux images pour chacun des yeux. Là l’effet 3D est, sur le Grand Canyon, somptueux, avec une profondeur abyssale (c’est le but…) et des effets de jaillissement notamment sur de l’eau très surprenant.

En résumé, on peut dire que le DLA-X9 est un très bon choix de vidéoprojecteur pour les personne souhaitant équiper leur salle de cinéma privée en 3D. Ou pourquoi pas partir de cette base pour monter une salle? Ce n’est certes pas un produit très polyvalent (ne songez pas à le poser sur la table de votre salon, cela serait dommage même s’il est très silencieux) mais ses performances sont exceptionnelles pour le prix: 9 999€.

Disponible en novembre, dans un pack incluant émetteur 3D et deux paires de lunettes.

VOIR AUSSI:

JVC DLA-X3, X7 et X9 présentés
Solution de projection professionnelle 4K et 3D JVC


Tout savoir sur ...

© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS