Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Toshiba 12GL1 et 20GL1 : les tout premiers téléviseurs 3D sans lunettes, en live du CEATEC

4 octobre 2010


Toshiba, dont le slogan est “à la pointe de l’innovation”, prouve que c’est vrai en proposant sur le marché japonais les tout premiers écrans 3D sans lunettes crédibles, d’ici la fin du mois de décembre.

Toshiba déclarait juste avant son annonce que la 3D ne pourrait s’implanter totalement que si l’on supprimer les contraignantes lunettes actives ou passives obligatoires pour regarder un contenu 3D. En effet, des lunettes sont nécessaires, pour “diriger” les deux images que doivent recevoir notre cerveau pour avoir l’illusion de profondeur, à chaque oeil. Son estimation pour qu’une telle technologie voit concrètement le jour était 2015.

Toshiba créé donc la – grosse – surprise en lançant les 12GL1 (12 pouces) et 20GL1 (20 pouces), deux téléviseurs 3D qui ne nécessitent pas de lunettes pour apprécier la stéréoscopie.

Toshiba 12GL1 and 20GL1Toshiba 12GL1 and 20GL1

Comment cela fonctionne-t-il? Contrairement aux écrans auto-stéréoscopiques professionnels existants, les deux modèles Toshiba calculent et affichent 9 images au parallaxe différent suivant l’angle de vue que l’on a par rapport au téléviseur. Cet angle est par ailleurs décrit comme impressionnant par le groupe japonais.

En mode 2D, tous les pixels de l’écran sont utilisé individuellement pour afficher l’image, classique. En 3D, des groupes de 9 pixels sont agrégés en “super-pixels”, dont chaque sous-pixels affiche l’image selon un angle de vue différent. Une grille de polarisation Grin lens, placée derrière un filtre qui permet de diriger la lumière des pixels dans toutes une seule directions, concentre en mode 3D le flux lumineux de chaque membre du super-pixel vers le bon oeil.

Toshiba Grin lensToshiba Grin lens

Cela permet un angle de vue quasiment équivalent à celui applicable lorsque l’on regarde la télévision de manière conventionnelle. En revanche, le passage en mode 3D génère une perte de résolution d’un tiers en vertical et d’un tiers en horizontal (résolution totale divisée par 9, le nombre de pixels contenus dans un super-pixel). Pour compenser cela, Toshiba a doté son modèle 20 pouces d’une dalle quasi 4K, d’une résolution de 3840×2400, ce qui donne en 3D une résolution de 1280×800. Pour le 12GL1, la résolution 2D est de 1400×1050, contre 466×350 en 3D.

Les produits seront disponibles fin décembre au Japon. La commercialisation en France n’est pas précisée, mais on sait que le 12GL1 sera en dessous de 2 000€ et le 20GL1 en dessous de 3 000€.

VOIR AUSSI:

Écrans 3D avec lunettes Toshiba WL768 et Cell TV


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS